KADANS AFRO KARAYIB
Danse et mise en forme

Session Printemps 2019
Du 30 mai au 27 juin 

L’histoire de l’humanité est celle des hommes et femmes honnêtes créateurs, travailleurs, curieux, ingénieux…Elle est aussi celle des êtres féroces prédateurs qui bâtissent leur richesse matérielle en détruisant les autres…
Quand les êtres humains se donnent la main, il fait toujours très beau.

LA VIE

Enveloppée de tambours indociles et incessants, la Vie traverse les Océans, chargée de sel… baignée de sueur… indignée… impuissante…
Soleil et lune passent. Elle es tordue … souillée… Mais encore et encore …. jaillit …
La Vie résiste. Elle imprègne dans les gènes le souvenir des grands espaces et des pieds libres, pour mieux pénétrer, conquérir et façonner le nouveau monde imposé.
Les voix, les mouvements et les rythmes de la nouvelle TERRE la remplissent d’énergie … elle grandit, se multiplie et s’enracine avec la mémoire de ses danses, de sa musique, de ses Dieux, du sacré.

Espoir, Lutte, Victoire… VIE

DE L’AFRIQUE À L’AMÉRIQUE : FONDU CULTUREL

Entre le 15ième et le 19ième siècle, l’Île de Gorée a été le point de départ, vers l’exil éternel, de millions d’Africains.
Prisonniers des guerres tribales ou capturés par les Européens marchands d’Hommes, ces hommes, femmes et jeunes adolescents venaient de la côte Ouest du Sénégal et du sud de l’Angola.
La France, l’Angleterre, l’Espagne, le Portugal, les colonisateurs de l’époque voulaient des bras pour développer les terres de la Grande Amérique.
Les sévices et l’humiliation subis, ensemble, ont forcé le rapprochement des diverses communautés africaines.
Il n’y avait plus de tribus ennemies et différenciées par leurs pratiques culturelles.

Toutefois, malgré la discrimination, les Africains ont adopté plusieurs coutumes de l’Europe dont la danse, la musique et la religion, paravent idéal pour cacher la pratique des croyances africaines que les Européens ont tenté, en vain, de bannir.
De plus, évoluant dans le même espace, et la nature humaine l’emportant, les peuples de l’Afrique et de l’Europe ont laissé des descendants qui témoignent de leur vie commune.
Et dans ce métissage, bien qu’ayant intégré plusieurs coutumes du pays colonisateur, l’Afrique a enveloppé l’Europe de ses couleurs. L’Afrique intérieure es restée vivante.
Partout en Amérique et dans les Antilles, les peuples africains ont su préserver, transmettre et partager la mémoire du sacré, porteuse de la musique, des chants, des danses et des vibrations de la Terre Mère.

Lectures sur le Web
1-Métissage

http://encyclopedie_universelle/…/M%C3%89TISSAGE

Extrait de ce document
– “.. De quoi sera fait le monde de demain reste à cet égard inconnu. Mais on peut dire que, grâce à la richesse accrue de sa constitution génétique et à la diversité de ses appartenances culturelles, une humanité mélangée disposerait sans doute d’une meilleure chance de survie….
Les grandes civilisations résultent toujours du croisement des hommes, donc aussi des cultures…

Biologiquement mieux préparée à dominer un environnement en transformation constante, une humanité qui résulterait d’une fusion des peuples qui la composent serait peut-être, du même coup, mieux apte aussi à s’accommoder des bouleversements….
Par leur situation à l’écart des cadres établis, les groupes issus des mélanges ont toutes les chances d’être à la pointe des grandes mutations, car – on peut y voir une constante de l’histoire – c’est toujours des groupes marginaux que dépend le renouvellement des sociétés.”

Lectures sur le Web
2-La Nouvelle-Orléans, métisse musicale

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1100235/la-nouvelle-orleans-300-ans-histoire-cultures-france-antilles-amerindiens-amerique

https://www.icimusique.ca/articles/20154/festival-jazz-montreal-labrecque-nouvelle-orleans

http://eurolibertes.com/histoire/nouvelle-orleans-300-ans-de-presence-francaise/
par Christian Daisug.​

https://youtu.be/wuhaztcvmS0
kid ory créole Jazz 1944-45

Version 1.5 Elementor – © Frédéric et Jocelyne, Avril 2019